Culture d’entreprise, comment la partager avec les nouveaux collaborateurs ?

Article précédent

Marque employeur, culture d’entreprise : des termes dans l’ère du temps mais dont on sous-estime bien souvent la portée. Pourtant, ces deux notions sont primordiales à l’heure du recrutement et de l’intégration d’un nouveau collaborateur. Si la culture d’entreprise est difficile à définir, alors comment bien la transmettre à un nouveau salarié ? Comment faire de cette culture un atout qui attirera l’attention des candidats et convaincra les nouveaux salariés ? Randstad vous éclaire et vous aide à bien communiquer votre culture d’entreprise.

La culture d’entreprise, qu’est-ce que c’est ?

bon à savoir

La culture d’entreprise est le 1er levier de croissance interne pour 40 % des dirigeants.

source : KPMG

La culture d’entreprise est l’une des composantes essentielles de la marque employeur. Il est difficile d’en donner une définition précise. En effet, de la même manière que la culture d’un pays, la culture d’entreprise se vit plus qu’elle ne s’explique. Chacun la perçoit de façon différente. Si on devait tenter une définition courte, on pourrait dire que c’est le fonctionnement interne et l’identité de l’entreprise qui font d’elle ce qu’elle est, lui donnent sa singularité et la démarquent des autres entreprises. La culture d’entreprise c’est aussi ses valeurs (éthique, convivialité, responsabilité environnementale…), ses traditions, ses codes, ses process et méthodes de travail, son histoire… tout ce qui rend l’entreprise unique. Ce n’est pas seulement la vision portée par ses dirigeants, c’est la façon dont tous les collaborateurs s’approprient cette vision et la font vivre et évoluer chaque jour.

Vue de l’extérieur, la culture d’entreprise montre la cohésion qui y règne, et le bien-être des équipes. C’est en cela, qu’elle est un vecteur de la marque employeur et donc un levier d’attractivité pour les candidats. Cette image que renvoie l’entreprise pèse en effet grandement dans la balance lorsqu’un candidat décide ou non de postuler : l’entreprise a t-elle les mêmes valeurs que lui ? L’ambiance de travail et les codes sont-ils ceux qu’ils recherchent ? L’environnement de travail a t-il l’air propice à son épanouissement ?

La culture d’entreprise comme source de motivation et d’attractivité pour les candidats

La culture d’entreprise est non seulement une source de motivation mais aussi une source de cohésion au sein de l’entreprise puisqu’elle génère l’attachement des collaborateurs à l’entreprise. Un attachement qui passe par la relation entre les collaborateurs qui découle de la culture d’entreprise. Les séminaires, petit-déjeuners, déjeuners, activités de team building sont autant de d’actions qui traduisent une culture d’entreprise tournée vers la collaboration et créent des liens entres les salariés. Ces relations bienveillantes entre collaborateurs favorisent l’image de l’entreprise et la marque employeur.

Le recrutement : une étape clé pour transmettre la culture d’entreprise

Une chose est certaine : même si votre candidat a été séduit par ce qui se dégage de votre entreprise avant de postuler, votre culture d’entreprise doit transparaître dans toutes les étapes du recrutement. Cela vous permettra à vous ainsi qu’au nouveau salarié de s’assurer que les valeurs de l’entreprise lui correspondent et qu’il s’y sent bien.

Réservez une place à la culture d’entreprise dans vos annonces

Vous rédigez une annonce pour un poste ? Profitez-en pour parler de votre culture d’entreprise en quelques lignes. Cela peut faire toute la différence, au même titre que les avantages du poste, le salaire ou les missions confiées ! Seule difficulté : être capable de définir votre culture d’entreprise à l’écrit.

Posez des mots sur votre culture d’entreprise

des employés pensent
que le collaboratif c’est avant tout
un état d’esprit et des valeurs.

source : Enquête Ipsos et Openmind Kfée

Certes la culture d’entreprise est difficile à définir mais il est nécessaire d’essayer de la qualifier pour en parler le mieux possible au candidat lors de son recrutement. Comment définiriez vous l’ambiance qui règne dans l’entreprise ? Quels sont vos process différenciants ? Quelles relations existent entre les collaborateurs ? Avez-vous des traditions particulières, des évènements propres à votre entreprise ? Quelles sont vos valeurs ? En répondant à ces questions vous donnerez déjà une bonne vue d’ensemble au candidats qui souhaite vous rejoindre.

Vous lui en avez déjà parlé lors de son entretien ? N’hésitez pas à les répéter lors de son arrivée dans l’entreprise. Revenir sur votre culture d’entreprise permet de faciliter son intégration en lui partageant vos valeurs et votre état d’esprit. En connaissant les codes, il sera capable de les appliquer et de travailler en harmonie avec ses collaborateurs.

Faites-vous aider par les meilleurs ambassadeurs de la culture d’entreprise : les salariés

Lorsque vous intégrez un nouveau salarié vous pouvez lui attribuer un tuteur (un autre salarié plus ancien) qui connaît l’entreprise et qui véhiculera donc ses valeurs. Il pourra ainsi à la fois définir la culture d’entreprise au prisme de son expérience mais aussi intégrer le nouvel arrivant parmi les autres collaborateurs, le former aux process, l’informer des habitudes de l’entreprise et le prendre sous son aile pour que ses débuts se fassent le plus en douceur possible.

Mettez en pratique cette culture dès l’accueil

Organiser un petit déjeuner avec l’équipe le jour de son arrivée, l’emmener déjeuner pour recueillir ses premières impressions, organiser une réunion pour le présenter à l’ensemble des collaborateurs… Autant de démarches qui sont des expressions concrètes de votre culture d’entreprise. Le premier jour étant celui des premières impressions, il est important que le nouveau salarié puisse vite savoir s’il se sent à l’aise et en accord avec l’atmosphère et l’univers de l’entreprise.

Acceptez l’échec d’un recrutement

Une culture d’entreprise se vit plus qu’elle ne se définit. Vous pouvez donc avoir tout fait pour partager votre culture d’entreprise avec le nouvel arrivant mais arriver à la conclusion qu’il n’est finalement pas en adéquation avec cette dernière. Si lui même fait ce même constat, il peut décider de quitter l’entreprise durant sa période d’essai. Cet échec de recrutement n’en est pas vraiment un. Cela voudra dire que le candidat ne s’est pas senti à l’aise avec la culture d’entreprise et a préféré la quitter avant de s’y sentir mal.

La culture d’entreprise sur le long terme

Chaque nouveau collaborateur est un élément qui va transmettre la culture d’entreprise mais aussi la faire évoluer. En effet, la culture d’entreprise n’est pas une chose immuable mais s’enrichit toujours de nouvelles évolutions, de nouveaux process, de nouvelles habitudes. Au contraire, elle peut aussi abandonner certaines traditions, ou certains process qui ne sont plus adaptés aux nouveaux usages, aux nouvelles valeurs ou même au renouvellement des équipes.

Dans tous les cas, votre culture d’entreprise ne disparaîtra pas, elle se transformera et s’adaptera. L’essentiel est qu’elle reste toujours un reflet de vos valeurs et s’inscrive dans l’histoire et l’héritage de votre entreprise afin de garder tout son sens.

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Le Mag'RH, le magazine RH des PME.

Randstad
Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher