Uberisation : le nouveau modèle économique ?

Phénomène récent, l’uberisation des services est en passe de modifier le paysage social et économique. Les start-up innovantes sont de plus en plus nombreuses à tirer partie des nouvelles possibilités offertes par le numérique. Tarifs défiant toute concurrence, facilité d’utilisation, qualité du service… il est vrai que ces trublions du web ont tout pour séduire. Une nouvelle forme d’économie en pleine expansion, qui devrait peser 100 milliards d’euros d’ici quelques années.

Le raz-de-marée de l’uberisation

Tout a commencé avec l’irruption sur le marché français de la start-up californienne Uber. D’autres entreprises digitales ont depuis emboité le pas au spécialiste du VTC. Airbnb et HomeAway dans le secteur de l’hôtellerie, Deezer et Spotify pour la musique, BlaBlaCar pour le covoiturage ou encore KissKissBankBank dans le secteur bancaire… l’uberisation concerne désormais de nombreux secteurs d’activité.

Grâce à la démocratisation du haut débit, des smartphones et de la géolocalisation, la plupart de ces plateformes en ligne suppriment les intermédiaires. Conséquence : des prix nettement inférieurs à ceux du marché traditionnel. Les consommateurs ne s’y sont pas trompés et s’orientent de plus en plus vers ces services qu’ils jugent généralement moins chers, plus innovants et plus performants.

L’évaluation de ces plateformes étant permanente grâce au système de notes et d’appréciations, les services sont sans cesse améliorés et les erreurs sont très rapidement sanctionnées. Mieux encore, les tarifs pratiqués sont généralement fixés à l’avance, ce qui évite les mauvaises surprises.

Une nouvelle donne pour le monde du travail

Il est certain que le phénomène bouleverse également le monde du travail et pose de vraies questions sur sa coexistence avec le Code du travail et les garanties sociales existantes.

D’un autre côté, ce système extrêmement souple peut aussi offrir de nombreuses opportunités pour les travailleurs et les demandeurs d’emploi. Il permet par exemple de percevoir des revenus supplémentaires, d’organiser son temps de travail à sa guise et de manière plus autonome, voire de diversifier ses compétences ou de se reconvertir. Pour les entreprises également, l’uberisation ouvre d’autres perspectives. Certaines sociétés ont du reste déjà compris la nécessité de prendre le train en marche pour ne pas rester sur le quai. Comme cette enseigne de matériel de bricolage par exemple, qui a lancé récemment sa plateforme de prêt d’outils entre particuliers. Bien sûr, le secteur des ressources humaines n’échappe pas non plus à ce phénomène. Aujourd’hui, tout candidat à la recherche d’un travail utilise nécessairement les outils du web, jobbboards, réseaux sociaux professionnels… tout comme les entreprises qui souhaitent recruter.

Randstad Direct : les atouts du numérique et l’expérience des équipes

C’est dans ce contexte que Randstad vient de lancer Randstad Direct, la première plateforme de recrutement intérim 100% digital.

Certes, il s’agit pour le groupe de participer au mouvement d’uberisation de l’emploi, mais pas seulement. Rappelons que Randstad avait ouvert la voie de l’innovation technologique avec la dématérialisation des bulletins de paye, puis le contrat de mission électronique et la solution Big Data. Aujourd’hui, cette plateforme inédite s’inscrit dans une démarche réellement novatrice. Randstad Direct est plus qu’une simple plateforme de matching comme il en existe déjà beaucoup sur la toile. Elle s’appuie essentiellement sur l’expertise des équipes en agences. Tous les profils proposés en ligne, plus de 160 000 candidats potentiels, ont donc d’abord été évalués et validés par les consultants du réseau.

Découvrez Randstad Direct en images

 

Pour en savoir plus sur Randstad Direct

Consultez le site web et passez commande sur www.randstad-direct.fr

 

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher