Télétravail : nouvelle organisation et nouveau management

Commerciaux, consultants, collaborateurs à l’étranger… les salariés nomades sont de plus en plus nombreux. Inscrit désormais dans le code du travail, le télétravail fait aujourd’hui partie intégrante des nouveaux modes d’organisation de l’entreprise. Mais encore faut-il savoir le mettre en place et adapter le management à ce nouveau défi…

Le télétravail a le vent en poupe ! De plus en plus de PME tentent aujourd’hui l’expérience et sont ainsi amenées à repenser entièrement le fonctionnement de l’entreprise. Résultat : une réelle amélioration de la qualité de vie au travail conjuguée à des performances en hausse. Des avantages d’ailleurs largement évalués par les pouvoirs publics qui encouragent et accompagnent les PME dans la mise en place de cette nouvelle organisation.

Le télétravail, ça ne s’improvise pas

Afin d’assurer bien-être et croissance, la mise en place du télétravail doit répondre à quelques grands principes. Elle se réfléchit d’abord au regard de votre projet stratégique et des attentes de vos salariés, donc d’une réflexion commune. Vous pourrez ainsi ajuster le dispositif, en prenant notamment en compte l’adéquation entre les rythmes de travail et les besoins de l’entreprise. Cela vous permettra également de définir les postes éligibles au télétravail.

Utiliser les bons outils pour rester connecté

Une fois ce cadre posé, il reste à définir les conditions pratiques, le nombre de jours travaillés à distance, les horaires, la disponibilité … Et bien sûr les outils adaptés au travail à distance. Un agenda partagé peut être un support efficace pour faciliter la relation et la prise de rendez-vous. Pensez également à certains outils collaboratifs sécurisés permettant de partager automatiquement des documents ou des informations utiles à tous. Par ailleurs, des réunions par visio-conférence peuvent permettre aux équipes d’échanger de manière plus naturelle et intuitive. De manière générale, votre collaborateur nomade doit disposer de toutes les informations nécessaires. Loin de l’entreprise, il ne doit pas être déconnecté de ses enjeux et de ses évolutions (matérielles, logicielles, organisationnelles…). Transmettez-lui régulièrement les informations dont il a besoin sur l’entreprise et informez-vous sur ses réalisations et l’avancée de ses projets. À distance, les collaborateurs ont souvent le sentiment de perdre un certain nombre d’informations partagées habituellement de manière informelle.

Maintenir le lien humain et préserver l’esprit d’équipe

Dans ce cadre, les contacts physiques réguliers sont importants, tant d’un point de vue pratique que symbolique. Ils instituent un rituel de collaboration et d’échanges en permettant de se rapprocher le plus possible d’une relation de bureau « traditionnelle ». Aussi, n’hésitez pas à planifier des déplacements pour rencontrer vos collaborateurs sur le terrain, accompagner vos commerciaux chez les clients… Dans ce type d’organisation, il est également important d’entretenir l’esprit d’équipe qui peut parfois être mis à l’épreuve. Vous pouvez par exemple définir un jour où tous les salariés sont présents dans les locaux de l’entreprise. Ces rencontres permettent de maintenir un lien avec la société, ses valeurs… Et lorsque c’est possible, l’organisation de séminaires permet également de se retrouver dans des conditions plus conviviales.

Miser sur la confiance

Avec l’éloignement, vous manquez parfois de visibilité sur l’organisation des journées de travail. Gardez à l’esprit que le travail à distance reste avant tout basé sur une relation de confiance. Et c’est au manager de l’encadrer. Vous pouvez par exemple fixer des plages horaires pendant lesquelles vous êtes plus facilement joignable. Sans contrôler chacune des missions dans le détail, débriefing et reporting réguliers permettent également de vérifier l’avancée des objectifs fixés.
De manière générale, mieux vaut orienter le management sur ces objectifs, plutôt que sur la manière dont le salarié s’organise.

Le télétravail : véritable avancée sociale et managériale ? Il semblerait en tous cas qu’il séduise de plus en plus, salariés comme employeurs. Côté collaborateurs, ce dispositif permet un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, en réduisant les temps de trajet et en apportant plus de flexibilité dans l’organisation. Côté dirigeant, le télétravail est devenu aujourd’hui un véritable facteur d’attractivité et de fidélisation, notamment dans des régions où il est difficile de recruter certaines compétences.

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher