Salon du recrutement : comment les préparer et recruter le candidat idéal ?

Les salons de l’emploi offrent de vraies opportunités pour les recruteurs et sont une occasion unique de rencontrer de nombreux candidats dans un laps de temps réduit. Mais à l’heure des réseaux sociaux et des annonces en ligne, ces salons souffrent parfois d’une mauvaise presse. Perte de temps, difficulté à rencontrer des candidats aux profils adaptés, image poussiéreuse… Alors, comment sélectionner les bons salons et s’assurer d’en tirer le meilleur parti pour votre entreprise ?

Salons de l’emploi : toujours une bonne idée pour recruter ?

Si à première vue un salon de l’emploi apparaît comme une façon simple de trouver des candidats à un poste, il peut ne pas être adapté à votre entreprise. Pour ne pas que ce mode de recrutement vous apporte plus de contraintes que d’avantages, vous devez prendre en compte certains critères.

Le budget

Participer à salon de l’emploi n’est pas gratuit ! La participation à un tel salon peut coûter jusqu’à 5 000€. Des fonds dont votre entreprise doit disposer, mais qui doivent également présenter un vrai bénéfice sur vos recrutements.

Le ou les postes à pourvoir

Le profil que vous recherchez est-il très spécifique ? Est-il susceptible de passer par un salon de l’emploi ou plus enclin à répondre à une offre en ligne ou être identifié par un cabinet de recrutement ? Des questions à se poser avant de se lancer dans un salon.

Le temps

Oui, un salon permet de toucher un maximum de candidats en un minimum de temps. Toutefois, n’oubliez pas que plus vous aurez de candidats, plus il vaut faudra consacrer de temps au traitement des dossiers. De plus, un salon demande un minimum d’organisation en amont et une présence physique sur place tout au long du salon. Aurez-vous le temps de vous y consacrer ?

Si tous ces critères ne sont pas un frein pour votre entreprise, le salon de l’emploi est donc une solution intéressante pour vos recrutements. Encore faut-il savoir lequel choisir.

Comment choisir le bon salon ?

La première étape pour réussir son salon du recrutement est d’abord de bien le choisir. Lors de vos recherches, essayez de vous renseigner sur les entreprises qui seront présentes à l’évènement. Assurez-vous aussi que votre secteur y sera bien représenté. Est-ce que certains de vos concurrents comptent y participer ? Si oui, vous aurez plus de chances d’attirer les profils que vous recherchez.

N’hésitez pas également à récolter des informations sur les sites dédiés des salons. Certains vous permettront de consulter les statistiques des éditions passées (nombre d’exposants, de visiteurs…). Enfin, vérifiez que le salon auquel vous souhaitez participer bénéficie d’une bonne exposition dans les médias (presse, télé mais aussi affichage). Une bonne communication est la garantie d’attirer plus de candidats.

bon à savoir

Stand, aménagement, mobilier mais aussi documents promotionnels et frais de personnel… Selon la taille de l’évènement, une entreprise peut facilement être amenée à investir entre 2 000 et 5 000 euros pour un salon. Raison de plus d’en tirer profit !

Comment bien le préparer ?

Une fois le salon choisi, place à l’organisation. Car oui : un salon de l’emploi se prépare. Si ces évènements sont l’occasion de présenter votre entreprise et vos besoins aux visiteurs, de nombreux représentants s’y rendent sans avoir défini d’objectifs clairs ou en ayant laissé de côté les opérations de communication.
Quels postes souhaitez-vous pourvoir ? Quel type de profil recherchez-vous ? Prenez le temps de réfléchir à ces questions pour définir votre plan de recrutement.

Autre point essentiel : communiquer sur votre venue ! Cette étape est indispensable à la bonne préparation d’un salon de recrutement. Prévoyez une communication dédiée pour votre site et informez votre communauté de votre présence via les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi intégrer une annonce dans vos locaux ou alerter de votre venue dans votre signature de mail.

Au cours de vos communications, pensez à introduire les postes à pourvoir. Cela vous permettra de mieux cibler vos candidats.

Dernière étape : l’équipement. Pour se démarquer de la concurrence, il est essentiel d’attirer le regard des visiteurs. Valorisez votre présence en pensant à commander du matériel adapté (kakémono, flyers, goodies) et prévoyez un temps pour l’installation de votre stand.

Ma checklist pour organiser mon salon professionnel

  • Analysez vos besoins et les profils recherchés
  • Communiquez sur votre venue
  • Préparez votre stand
  • Composez votre équipe

Une fois sur place

Le jour J est arrivé ! Vous avez passé du temps à préparer votre salon professionnel, il vous faut maintenant en retirer les bénéfices. Une fois sur place, organisez votre espace en soignant l’apparence de votre stand. Posez quelques flyers sur une table, positionnez stratégiquement votre kakémono et gardez un espace pour présenter les postes proposés afin d’attirer le regard des profils que vous recherchez. Pour rendre votre stand plus chaleureux, vous pouvez disposer des images de vos équipes ou de votre lieu de travail. Cela permettra aux candidats de mieux s’imaginer la collaboration à vos côtés.

Le bon réflexe

Un salon du recrutement est un moment qui peut se révéler stressant pour les candidats. Évitez d’instaurer une distance avec eux en vous tenant assis derrière une table. Un stand ouvert sera moins intimidant pour les visiteurs qui souhaitent vous aborder.

Lors de vos échanges avec les visiteurs, notez vos impressions et rangez les CV selon les postes à pourvoir. Ce classement en amont facilitera par la suite le tri des candidatures. Enfin, souvenez-vous que lors des salons, il n’existe pas de période creuse. Prévoyez des relais entre les différents membres de votre équipe. Cela vous évitera de passer à côté de la perle rare à cause d’une pause déjeuner !

Vous constatez une baisse de visites à votre stand depuis quelques minutes ? Profitez-en pour envoyer un membre de votre équipe en prospection. Il pourra ainsi susciter l’attention de candidats qui n’ont pas encore eu l’occasion de s’intéresser à votre entreprise.

Et après le salon ?

Vous avez eu l’occasion de rencontrer de très nombreux candidats et d’échanger avec tous types de profils, pensez à publier un message sur vos réseaux sociaux en remerciant les participants du salon de leur visite.

Opérer un tri de tous les CV peut être chronophage.Faites au mieux : commencer par annoncer aux candidats votre délai de réponse lors du salon. Cela vous évitera d’être trop sollicité pour vous demander une réponse. Durant ce délai, vous pourrez trier et traiter les dossiers.

Et pour vos candidats préférés ? Un coup de coeur peut être partagé… Pour ne pas passer à côté d’un beau recrutement, contactez les profils les plus intéressants dans les 48 heures.

Vous avez peut-être déjà trouvé votre perle rare. Prenez tout de même le temps de répondre à chaque candidat interviewé en personnalisant tant que possible votre message. L’impact d’un salon se mesure aussi à l’image renvoyée par votre entreprise. Et un candidat éconduit se fera une meilleure opinion de votre société si vous lui expliquez calirement pourquoi son profil n’était pas le plus adapté pour le poste recherché.

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Le Mag'RH, le magazine RH des PME.

Randstad
Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher