Recruter soi-même : 5 conseils… et 5 pièges à éviter

On n’est jamais mieux servi que par soi-même ? Peut-être, mais attention : recruter sans aide extérieure, c’est nécessairement se frotter à quelques pièges. Voici 5 façons de ne pas vous y prendre.

1 – Créez votre propre process de recrutement

« J’ai décidé récemment de recruter par moi-même », racontait récemment le président de la société Roxane Company sur son blog. Comment s’y est-il pris ? Eh bien, en instaurant son propre process de recrutement, un process qu’il souhaite flexible et adapté à chacun de ses recrutements mais qui repose toujours sur la même démarche : aller vite en passant par les réseaux sociaux, puis recevoir (lui-même, et en premier) le maximum de candidats. L’objectif : s’écarter des traditionnelles short-lists et s’ouvrir à une plus grande variété de profils.

Le piège à éviter

Sous-estimer le temps que prend le recrutement

Avec une vingtaine d’entretiens d’une heure et demi, la technique employée par ce dirigeant lui a « coûté » une semaine entière et une hausse de travail d’environ 20% sur un mois. Sélectionner soi-même les candidats et leur faire passer les entretiens, c’est une solution, mais il faut bien anticiper, de manière réaliste, ce qu’il va vous en coûter – notamment en termes de charge de travail supplémentaire.

2 – Déposez des annonces en ligne

Lorsque l’on veut recruter soi-même, la solution la plus évidente c’est de déposer une offre d’emploi en ligne. De nombreux sites existent pour cela. Celui de Randstad, par exemple, propose de publier gratuitement votre annonce pendant 30 jours auprès d’un public de 800 000 candidats ; vous recevez ensuite vos candidatures dans votre espace personnel et êtes libre de contacter les candidats qui vous intéressent.

Le piège à éviter

Croire qu’on a pensé à tout

Malgré tous vos efforts, vous ne trouvez pas votre candidat idéal ? Plusieurs explications sont possibles évidemment, mais les premières sont à chercher en vous-même : Avez-vous bien pensé à tout ? Avez-vous bien rédigé votre annonce ? Votre besoin est-il vraiment en adéquation avec le marché actuel ? Avez-vous bien trié vos CV ? Faire appel à un consultant peut vous permettre de vous poser les bonnes questions.

3 – Épluchez les réseaux sociaux

Mieux cibler sa recherche de candidats, en publiant et promouvant ces annonces sur les réseaux sociaux ou en y cherchant directement des profils. Développer sa présence sur les réseaux sociaux pour mieux se faire connaître de vos possibles cibles. Farfouiller sur les réseaux pour vérifier l’e-réputation des candidats. Il y a de nombreux moyens de bien utiliser le potentiel des réseaux sociaux pour recruter, comme nous l’avons vu dans un précédent article.

Le piège à éviter

Ne pas savoir ce qu’on cherche

Oui, mais… Mais bien souvent, on ne sait pas vraiment ce qu’on vient faire sur les réseaux sociaux. Si on ne connaît pas tous les ressorts de LinkedIn, Facebook ou Viadeo, apprendre tout seul et se familiariser avec ces outils est une bonne idée dans un premier temps. Être accompagné ou formé peut s’avérer plus efficace pour ne pas perdre tout le temps que vous pensiez gagner !

4 – Sélectionnez, mais aussi séduisez !

Quand on est une petite structure, on est souvent obligé de recruter tout seul. Et ce n’est parfois pas facile de les attirer lorsqu’on est une jeune PME ou start-up, ou plus généralement quand on est peu connu des candidats qu’on aimerait bien recruter. Dans ce cas, recruter tout seul, aujourd’hui, cela ne veut plus seulement dire « bien sélectionner », cela veut aussi et surtout dire « bien séduire » ! C’est pourquoi il est important de travailler votre pouvoir d’attraction et de soigner votre e-reputation.

Pour ce faire, différentes tactiques : proposer des contreparties (comme des actions dans l’entreprise, c’est ce que fait par exemple la société d’outils de présentation en ligne Bunkr) mais, surtout, se différencier et faire valoir ses valeurs et son dynamisme. Comme KelBillet, une entreprise qui cherchait à recruter alors qu’elle était encore « hébergée dans des pré-fabriqués sur un parking »…

Le piège à éviter

Ne pas parler de soi

La solution pour vous faire connaître et faire parler de vous ? Être actif sur les réseaux sociaux, réseauter et rencontrer un maximum de partenaires sur votre territoire, et commencer par bien vous présenter sur votre site web. La petite société Lucca, par exemple, décrit sur le sien toutes les conditions de travail de ses salariés ainsi que le parcours de chacun des membres de ses équipes pour rassurer des profils similaires qui n’oseraient pas franchir le cap d’une petite structure…

5 – Pensez aux algorithmes et aux robots !

Besoin de recruter un second de cuisine ou un manutentionnaire en 24 heures ? Se faire assister d’un service de recrutement complètement digitalisé permet de faire le tri pour soi. Sur Randstad direct, par exemple, les algorithmes dits de matching vous permettent de choisir rapidement des profils présélectionnés par ordinateur en fonction de leurs compétences et de leurs expériences. Se renseigner sur les innovations dans le recrutement peut ouvrir de nouvelles voies dans vos manières de faire : pourquoi ne pas vous faire aider d’un robot pour faire passer des entretiens d’embauche ?

Le piège à éviter

Penser que la technologie fait tout

Un algorithme ou un robot pour recruter, c’est séduisant. Mais la machine ne fait pas tout, et la décision finale, même aiguillée mécaniquement, revient bien à l’homme – sur des critères parfois subjectifs. Et puis, les process sont rarement uniquement technologiques : sur l’outil Randstad direct, par exemple, tout ne repose pas sur les algorithmes : les profils ont préalablement été évalués en agence par un consultant !

Pour aller plus loin
  • Le site Randstad direct et son outil pour recruter le bon profil
  • Le site Randstad pour publier gratuitement vos annonces d’emploi
Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher