Plus que quelques jours pour demander l’aide à l’embauche

PME, attention : à partir du 1er janvier 2018, vous ne pourrez plus demander l’aide à l’embauche. Découvrez quels sont les critères d’attribution et à quoi vous avez droit.

Si vous avez intégré un nouveau salarié cette année, vous avez 6 mois à partir de la date de signature de son contrat pour formuler votre demande d’aide à l’embauche. Autrement dit, pour les contrats ayant commencé avant le 30 juin 2017 inclus, il est encore temps de vous rendre sur SYLAé !

Les critères d’attribution

Il y a bien sûr des conditions à remplir. Sont concernées les entreprises de moins de 250 salariés (tous établissements confondus) et les contrats répondant à trois critères. Tout d’abord, le nouvel arrivant doit avoir été recruté en CDI, en CDD ou contrat de professionnalisation pour au moins six mois, ou encore être passé d’un CDD à un CDI. Ensuite, la rémunération ne doit pas dépasser 1,3 fois le SMIC. Enfin, la demande doit être effectuée d’ici la fin de l’année.

4 000 euros sur 2 ans

A quoi avez-vous droit si vous répondez à ces exigences ? A 4 000 euros bruts sur deux ans pour un même salarié, à raison de 500 euros par trimestre. Il s’agit du montant pour une personne à temps complet, en cas de temps partiel, la somme est calculée au prorata. N’oubliez pas que l’aide est versée sur attestation de votre part : vous devez, pour chaque période concernée, justifier de la présence du salarié pour la percevoir.

 

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page