Nouveau collaborateur : le 1er jour est décisif

Une intégration réussie demande du temps et de l’attention. Clé de la fidélisation, elle permet à la nouvelle recrue d’être plus vite opérationnelle. Le maître mot est donc à la préparation.

La première impression est toujours la bonne, alors ne tablez pas sur l’improvisation à l’arrivée de votre nouveau collaborateur. En effet, 20% des nouveaux embauchés envisageraient de quitter l’entreprise qui vient de les engager*. Compte-tenu du coût humain et financier d’un recrutement, cela donne à réfléchir. Alors anticipez.

Accompagnez-le dans sa découverte

Le jour J, le nouvel arrivant doit pouvoir s’installer à son bureau, disposer de son téléphone, son ordinateur et son badge, bref des outils indispensables pour travailler dans de bonnes conditions. Il est préférable qu’il soit accueilli par son manager direct. Celui-ci lui transmet alors les documents administratifs : livret d’accueil, règlement intérieur… Sauf si le service Ressources Humaines gère cet aspect de l’arrivée dans l’entreprise.

Le manager profite de cette journée pour revoir avec lui les principaux objectifs du poste, les missions à effectuer, les priorités… Ils planifieront ensemble les dates de débriefing et de suivi des premiers mois.

Attribuez-lui un parrain

Le manager lui présente l’équipe, il lui fait visiter l’entreprise, le département ou le service, selon le niveau de responsabilité du nouvel embauché. Le nouvel entrant doit également pouvoir convenir de rendez-vous avec ses interlocuteurs réguliers. L’occasion pour eux de faire le point sur ce qu’ils attendent de lui et sur la meilleure manière de travailler ensemble. L’idéal étant de planifier ces rendez-vous avant l’arrivée du collaborateur, pour ne pas perdre de temps et le mettre en confiance.

Assurez-vous aussi les premiers jours qu’il ne déjeune pas seul, qu’il a bien ses tickets restaurant (si votre entreprise en distribue), etc. Toutes ces précautions, tous ces détails sont très importants, ils donnent une impression immédiate et montrent la place accordée à l’humain dans votre société.

Notre conseil

Prenez le temps d’informer en amont les équipes de l’arrivée de votre nouveau collaborateur. Mentionnez rapidement son parcours professionnel, son nouveau périmètre et assurez une bonne intégration grâce à une parfaite visibilité du rôle et des compétences de chacun.

Si le nouvel entrant remplace une personne qui a évolué dans l’entreprise, ils doivent absolument se rencontrer ou au moins se téléphoner. L’idéal est, bien sûr, qu’ils travaillent un temps en binôme.

Pensez aussi à lui attribuer un « parrain », même si c’est symbolique, pour faciliter son intégration et sa prise de repères dans l’entreprise. Privilégiez une personne au même poste, et plutôt sans lien hiérarchique avec lui. Il pourra ainsi lui poser ses questions sans s’autocensurer.

Après une semaine passée dans l’entreprise, faites un premier bilan avec le nouveau collaborateur. Vous identifierez ensemble les éléments appréciables, les éventuelles difficultés, les points sur lequels il a besoin de davantage de précisions.

* Étude Silkroad réalisée auprès de collaborateurs dans 120 entreprises.

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher