Liberté, responsabilité, créativité : les nouveaux crédos du management

Pas d’horaires, pas de jours de congés scrupuleusement décomptés, du temps libre pour les projets personnels … certaines entreprises font le pari du « zéro contraintes » avec leurs salariés. Réponse adaptée aux bouleversements du monde du travail pour les uns, ou solution utopiste pour les autres, cette nouvelle vision du management n’a pas fini de faire couler de l’encre.

Et si le début du XXIème siècle sonnait le glas des congés payés et des horaires imposés ?
Le rapport au travail est en train de changer à vitesse grand V, et cette évolution remet en cause le management traditionnel.

Certaines entreprises, notamment dans le secteur des nouvelles technologies, ouvrent déjà la voie. Virgin autorise ses salariés à s’absenter aussi longtemps qu’ils le souhaitent, sans demande préalable. A condition toutefois qu’ils atteignent leurs objectifs et respectent les délais des projets en cours. Google mise sur le 80/20. Ses ingénieurs et développeurs consacrent 80% de leur temps de travail à la mission confiée par l’entreprise, les 20% restant étant dédiés à des recherches personnelles.

L’hyperconnexion change la donne

Les dirigeants de Netflix, récemment implantée en France, résument parfaitement cette nouvelle vision du management :

« La frontière entre le travail et le temps libre s’estompe. Puisque les heures travaillées sur le temps libre des salariés reliés en permanence à l’entreprise ne sont pas comptées, les vacances ne sont plus comptabilisées non plus ! »

Les ordinateurs portables, tablettes et autres blackberry sont souvent connectés 24h/24 et 7j/7 et il est rare qu’un collaborateur ne soit pas joignable, même au bord de la piscine ! Netflix justifie ainsi l’absence d’horaires et de jours de vacances imposés, car « il est préférable de se concentrer sur ce que les gens font, plutôt que sur le temps qu’ils mettent à accomplir leur tâche », précise le guide de référence de la société.

Laisser le champs libre favorise la créativité

Et visiblement, ce management nouvelle tendance influerait positivement sur le comportement des salariés.

D’après certains psychologues, les motivations d’un cadre d’entreprise se limitent rarement au simple attrait d’une meilleure rémunération ou d’une récompense. La satisfaction du travail bien fait et la reconnaissance sont des moteurs tout aussi puissants.

Autonomie-770

Parallèlement, lorsque les règles sont trop strictes, la tendance naturelle de chacun serait de repousser les limites et de rechercher les moyens de déjouer le système.

Bref, un management trop directif et laissant peu d’autonomie favoriserait les comportements que l’on tente de dissuader !

Mieux encore, on constate que liberté et responsabilité, longtemps considérées comme incompatibles, vont en réalité très bien de pair.

« Les règlements et les politiques sont des tueurs de l’innovation. Les gens donnent le meilleur d’eux-mêmes lorsqu’ils ne sont pas encombrés de tout cela ! », insiste l’un des dirigeants de Netflix.

Travailler mieux pour produire plus

Les études sont formelles : les entreprises qui ont adopté ce nouveau mode de fonctionnement ont augmenté leur productivité.

Chez Google par exemple, les ingénieurs sont amenés à travailler plus rapidement pour pouvoir dégager les 20% de temps alloués aux projets personnels. Et s’ils sont libres dans leurs recherches, on constate tout de même que celles-ci sont généralement liées à l’activité de la société.

nouvelles-tendances-management-770-2

Autre avantage pour l’entreprise : ce style de management attire le plus souvent des profils de qualité. Les jeunes diplômés passionnés sont généralement séduits par ces promesses de liberté et de travail sans contraintes.

Et les managers eux-mêmes s’y retrouvent puisque l’organisation interne est, de fait, largement simplifiée. Pour nombre d’entre eux, s’éviter le casse-tête des plannings et des congés de chacun est un vrai gain de temps.

Sociétés plus productives, salariés plus libres … cette révolution du management deviendra t-elle la norme dans l’entreprise de demain ? Reste à savoir si elle est applicable à tous les secteurs, et si sous ses aspects idylliques ne se cache pas le revers de la médaille.

Le débat reste ouvert …

 

Mots clés associés
Partagez cet article
2 commentaires
  1. Habituellement, je ne lis pas les sujets sur les blogs , mais je tiens à dire que cette écriture-up m’a très contraint d’essayer de le faire! Votre style d’écriture a été étonné moi. Merci , très agréable post .. salutations!

  2. Bon article qui fleur bon la vie !!! 😉

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher