« Les têtes de l’emploi » : une comédie grinçante sur le chômage

Article précédent

Que se passe t-il lorsqu’une Agence pour l’Emploi n’a plus de chômeurs à orienter ?
La réponse est dans « Les têtes de l’emploi », une comédie savoureuse et incisive portée par un trio de comédiens inspirés. Tout l’art de faire rire avec un sujet grave…

227137-jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxxStéphane, Cathy et Thierry travaillent à l’Agence pour l’Emploi. Impliqués et zélés, parfois un peu trop, ils ont réussi à éradiquer presque totalement le chômage dans leur région. Des résultats tellement exceptionnels que l’agence va devoir fermer … faute de demandeurs d’emploi ! Un comble pour les trois collègues, qui vont alors élaborer une stratégie machiavélique afin de créer du chômage et sauvegarder leur poste. Mais tout ne se passe pas exactement comme prévu et le trio va bel et bien se retrouver sur le carreau ! Avec « Les têtes de l’emploi », les réalisateurs ont voulu, disent-ils, « faire La loi du marché en version comique ». Il s’agit avant tout de dénoncer, avec un humour particulièrement grinçant, un système injuste qui broie tout sur son passage, y compris les meilleures volontés. Avec une certaine empathie pour ces trois pieds nickelés plus victimes que bourreaux, les auteurs pointent du doigt l’insidieux engrenage du chômage, mais aussi les lourdeurs administratives et les problèmes provoqués par le tout informatique. Des cafouillages particulièrement bien illustrés dans une scène hilarante lorsque tous les conseillers se retrouvent autour d’une collègue dont l’ordinateur a « bogué » !

Le film pose également la question du reclassement des profils atypiques en évoquant sans tabous le handicap ou l’identité sexuelle. Ces personnages soi disant inadaptés trouveront finalement leur place au sein de l’entreprise pour l’enrichir.

Sous le vernis de la comédie, « Les têtes de l’emploi » aborde de manière habile le thème de la tolérance dans le monde du travail. Un film plein d’humanité qui incite à garder la foi et l’espoir malgré les épreuves et les désillusions. Des têtes à claques, qui finalement ressortiront de cette aventure la tête haute.

« Les têtes de l’emploi » comédie de Alexandre Charlot et Franck Magnier, avec Elsa Zylberstein, Franck Dubosc, François-Xavier Demaison.
A l’affiche actuellement.

Alexandre Charlot a été rédacteur pigiste à Charlie Hebdo, tandis que Franck Magnier a fait ses armes en tant que créatif dans la publicité. Le duo s’est d’abord fait connaître en écrivant pour les Guignols de l’info. Les deux auteurs se tournent ensuite vers l’écriture de scénario pour le cinéma (Maléfique, Une affaire d’Etat). Mais c’est dans la comédie qu’ils remportent un véritable succès, avec notamment Astérix aux Jeux Olympiques et surtout le triomphal Bienvenue chez les Ch’tis.

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher