Les grands atouts des petites entreprises

Petite taille… mais grande attractivité ! Aujourd’hui les petites entreprises n’ont rien à envier aux grands groupes, bien au contraire. En mettant la proximité au cœur de leur stratégie, ces entreprises à taille humaine séduisent les candidats. Alors, comment mettre en valeur et tirer parti de ces qualités reconnues…

Plus de convivialité, un management de proximité, une participation des salariés aux prises de décision… les PME sont de plus en plus plébiscitées par les candidats à l’embauche. C’est en tous cas le constat de l’étude réalisée par KPMG et la CGPME* qui souligne les valeurs reconnues aux entreprises à taille humaine. Autant d’indications qui peuvent aider à orienter votre communication lors de vos recrutements.

Misez sur la proximité et la réactivité

Premier argument en faveur des PME et TPE : la proximité. Moins de lourdeur hiérarchique, plus de liens directs : cette proximité se manifeste aussi bien dans la relation avec les managers, qu’avec les autres collaborateurs, et même le dirigeant. Être reçu par un manager de haut niveau lors d’un entretien de recrutement ou de l’entretien annuel par exemple, donne une image très positive de l’entreprise et valorise le candidat. Celui-ci a ainsi une vision plus claire de la société et de l’image qu’elle véhicule. De même, il appréciera de pouvoir donner son avis et être écouté. Alors, n’hésitez pas à mettre en avant l’organisation optimisée de l’entreprise, avec moins de procédures et des prises de décisions plus rapides. Profitez de l’entretien pour souligner votre réactivité et… pour la démontrer, donnez une réponse rapide au candidat !

Valorisez la diversité du quotidien

Dans les grands groupes, l’organisation est très structurée et impose souvent un découpage strict des métiers et des missions au sein de chaque équipe. Dans votre PME au contraire, le salarié peut investir toutes les facettes de son métier. Avec des missions et une expérience plus larges, il peut développer son employabilité et devenir plus rapidement autonome. Mieux encore, il acquiert une meilleure perception des effets de son activité au sein de l’entreprise. Cela donne du sens et valorise son travail. Autrement dit, la diversité des tâches favorise l’épanouissement des salariés, leur offre un contexte de travail motivant et les fidélise.

Présentez les évolutions de carrière

L’éventail des postes est, par définition, moins étendu dans une PME que dans une multinationale. Cependant, lorsqu’un collaborateur a démontré ses compétences, la PME offre plus facilement de belles perspectives d’évolution. Un collaborateur à l’aise dans son poste, motivé et voulant évoluer a toutes les chances de voir son niveau d’implication élargi. Ce développement des responsabilités est une autre manière de faire progresser vos collaborateurs. Alors, pensez à mettre ces perspectives en avant de manière concrète en leur donnant, quand c’est possible, des exemples d’évolution dans l’entreprise.

*Panorama de l’évolution des PME depuis 10 ans, cahier préparatoire.

Un cas particulier : La PME familiale

Si l’entreprise familiale possède les mêmes atouts que n’importe quelle PME, elle doit malgré tout éviter certains écueils qui lui sont propres.

Vous devez d’abord être vigilant et impliquer l’ensemble de votre encadrement pour anticiper un éventuel sentiment de mise à l’écart sur les sujets stratégiques. À défaut, vous risquez de créer une distance relationnelle forte entre « les cadres familiaux » et les autres, ce qui engendre souvent une certaine démotivation. Même si la décision finale est prise par « la famille », n’hésitez pas à consulter les équipes managériales hors de la famille. Ils auront ainsi le sentiment d’avoir apporté leur pierre à l’édifice en étant entendu et se sentiront plus impliqués. Instaurer un climat de confiance et favoriser la prise de parole de ces collaborateurs « externes » est donc essentiel.

Et cela est d’autant plus vrai si vous désirez transmettre votre entreprise. Ainsi, si vous décidez qu’un membre de la famille assurera votre succession, il est préférable d’en informer en priorité vos cadres dirigeants. L’idéal est que votre successeur soit identifié suffisamment en amont pour lui permettre de « faire ses classes » à vos côtés. Il est souvent apprécié par les collaborateurs qu’il en gravisse les échelons et connaisse les différents métiers de l’entreprise. Cela permet de mieux comprendre les exigences de ces métiers, de découvrir les spécificités de l’activité et le mode de fonctionnement des équipes en place. Cette connaissance globale de la société leur permet, ensuite d’être plus légitimes et mieux respectés par les salariés.

 

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher