Gagnez en compétitivité grâce au digital

A bien des égards, l’usage des nouvelles technologies a conquis le grand public avant l’entreprise, où elles représentent pourtant un véritable enjeu de compétitivité. Mais une telle stratégie ne s’improvise pas. Elle doit s’appuyer sur un projet partagé, réaliste eu égard aux ressources internes des PME, mais néanmoins orienté vers le futur.

Où en êtes-vous du numérique au sein de votre PME ? Pour esquisser une réponse, posez-vous les questions suivantes : vous-même et vos collaborateurs utilisez-vous Internet et les réseaux sociaux quotidiennement ? Votre site web est-il régulièrement mis à jour, disposez-vous en interne de compétences informatiques, avez-vous un logiciel de gestion de la relation client, un logiciel métier et/ou de suivi de process ? Mais encore, vos équipes travaillent-elles avec un agenda partagé, un intranet et des listes de diffusion internes, sont-elles équipées en smartphones et tablettes tactiles ? Plus généralement, comment définiriez-vous votre « stratégie digitale » à court et moyen terme ?

Tous les secteurs concernés

Ces questionnements, les PME les traversent, tous secteurs confondus. Même si le virage du numérique a déjà largement été pris dans des domaines comme le tourisme, la banque de détail ou le commerce, des secteurs plus traditionnels tels que l’agriculture ou le bâtiment sont tout aussi concernés par cette révolution en marche. Des agriculteurs ultra-connectés et des fermes numériques ne relèvent plus du futur lointain. Des PME proposent déjà des applications dédiées, des capteurs plantés dans le sol enregistrant en temps réel la croissance de semis ou la pluviométrie du sol, et aussi des puces permettant de suivre les animaux.

Dans la construction, « la maquette numérique apparaît progressivement dans le paysage », observe une étude très complète publiée en 2014 par le cabinet McKinsey sur le thème « Accélérer la mutation numérique des entreprises : un gisement de croissance et de compétitivité pour la France » (1)

Un lien fort entre numérique et innovation

Selon ses analyses, portant notamment sur une enquête auprès de 500 entreprises, dont 325 PME, « les opportunités liées à la mutation numérique apparaissent supérieures aux risques ». Le cabinet estime ainsi que « ses effets potentiels sur le résultat opérationnel s’échelonnent entre -20% pour l’entreprise qui subirait le basculement dans l’ère numérique sans s’y adapter, et +40% pour celle qui mènerait à bien une transformation numérique optimale ».

Dans son enquête 2016 sur les usages du numérique en Bretagne, la région fait en outre le constat d’un lien fort entre numérique et innovation (2). De fait, 60% des PME bretonnes déclarant avoir innové au cours des deux dernières années comptent plus de 75% de leurs salariés qui utilisent, chaque jour ou presque, Internet. La proportion tombe à 31% pour les PME dont aucun des salariés n’utilise des outils numériques au quotidien.

Une démarche à petits pas

S’il ne fait guère de doute que la transformation digitale constitue « une occasion unique d’enclencher un cercle vertueux » pour accroître votre compétitivité, pour reprendre les termes du cabinet McKinsey, il convient de procéder par étapes et à petits pas afin de négocier avec efficacité ce virage. Afin de poursuivre le chemin sur la voie du succès.

Avant toute chose, vous vous devez en tant que dirigeant de montrer l’exemple. Si vous-même êtes rétif à utiliser Internet ou des applications, comment le demander à vos collaborateurs ? Évaluez ensuite les ressources en interne, en étudiant la possibilité de recruter une personne dédiée au digital. Dans tous les cas, soyez vigilant sur les besoins de formation de vos salariés aux outils numériques : la région Bretagne regrette par exemple que « seulement 62% » des PME de son territoire aient proposé une telle formation à leurs collaborateurs.

A vous ensuite de construire un projet numérique, qui se concentre sur le court et moyen terme et prenne en compte à la fois la situation de votre PME et les tendances numériques de votre secteur d’activité. Si, par exemple, votre site Internet n’est jamais mis à jour ou ne dispose pas d’un moteur de recherche interne, vous devez commencer par ces points avant de songer à mettre en place un service après-vente en ligne ou une FAQ (foire aux questions). Et ainsi de suite. Mieux vaut maîtriser les gammes plutôt que de voir trop ambitieux.

Nouveaux services, nouvelles perspectives

Prenez par ailleurs le temps d’expliquer votre projet à vos collaborateurs. Bien des résistances au changement naissent d’un manque de communication sur les objectifs, la manière d’y parvenir et le sens général du projet. Dans cette PME du secteur du bâtiment, les commerciaux ont très vite perçu l’intérêt d’être équipés de tablettes tactiles, qui leur permettent sur le terrain de mieux répondre en temps réel aux questions des clients, et de transmettre facilement des informations au bureau. Chez ce spécialiste de la protection incendie, l’usage de tablettes permet aussi aux techniciens de gagner en productivité, ne serait-ce que dans la rédaction de compte-rendus d’intervention. Outre la relation client, le numérique peut aussi faciliter l’accès de vos collaborateurs aux démarches de ressources humaines, via l’intranet par exemple, et plus généralement vous permettre de mieux partager l’information, de mieux organiser vos flux d’activité et de repenser votre organisation.

Définissez des priorités

Vous le voyez, le champ de la transformation digitale est large. N’hésitez pas à dresser un plan d’actions, et surtout définissez des priorités. Si vous n’avez pas les moyens d’un poste dédié, fonctionnez en mode projets. En veillant à toujours accorder du temps à l’expérimentation. Là encore, le numérique peut représenter un précieux allié. Combien de mauvais investissements, coûteux financièrement, ont pu être évités grâce à des simulations 3D ? La démarche peut sembler prendre plus de temps, mais – et c’est là un des paradoxes de la transformation digitale – ce temps pris en amont vous permettra ensuite de gagner en efficacité et compétitivité.

 

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher