Formation de vos salariés : connaissez-vous les aides ?

Article suivant

Chaque année, votre entreprise doit consacrer 1% de sa masse salariale à la formation professionnelle. L’objectif : maintenir les compétences de vos salariés ou leur permettre d’acquérir de nouvelles qualifications. Pour soutenir votre démarche de formation, vous pouvez bénéficier d’aides publiques. Focus sur les cinq principaux dispositifs.

Pour financer la formation de vos salariés, vous vous tournez généralement vers votre OPCA. En complément, vous pouvez aussi diversifier vos sources de financement en sollicitant des financements publics. Accessibles sous certaines conditions, ces dispositifs visent en priorité à développer les compétences de vos salariés afin de maintenir leur employabilité.

Voici les cinq principaux dispositifs d’aide en fonction de l’objectif recherché :

1Vous aider à mettre en place votre plan de GPEC

Les aides au conseil pour l’élaboration d’un plan de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC). Définir un plan de GPEC est la première étape vers un plan de formation efficace et adapté à votre activité. Il vous permet notamment de repérer les qualifications dont votre entreprise aura besoin demain, de mieux gérer la pyramide des âges, et de faire évoluer les compétences de vos salariés.

Pour vous accompagner, il existe une aide au conseil !
Si votre entreprise compte moins de 300 salariés, ce dispositif prend en charge les coûts des prestations de conseil à hauteur de 50% et dans la limite de 15 000 €.
Elle vous permet ainsi de financer les honoraires d’un prestataire externe et indépendant chargé d’élaborer votre plan de GPEC.

Pour plus d'informations

Contactez la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi.
http://www.direccte.gouv.fr

2Aider vos salariés à faire face aux mutations économiques

Les Actions de Développement de l’Emploi et des Compétences (ADEC). Créée pour sécuriser les parcours professionnels, l’ADEC vise à maintenir et développer les compétences des salariés ou leur permettre d’acquérir des compétences transférables d’une entreprise à une autre. Ce dispositif vise en priorité les publics les plus fragilisés : ceux ayant de faibles qualifications ou les salariés en seconde partie de carrière, dont les compétences « vieillissent » et ne sont plus en phase avec les besoins du marché. sont menacées d’obsolescence.

Cette aide de l’Etat vous permet ainsi de financer des actions de formation pour accompagner l’évolution des emplois et des qualifications dans votre entreprise : bilans de compétences, validations d’acquis de l’expérience (VAE), obtention de certifications, mise en place d’un tutorat ou encore acquisitions de qualifications liées à un projet de mobilité. Le montant de la subvention intervient après la conclusion d’une convention avec la branche d’activité dont vous dépendez. L’aide peut varier entre 30% et 80% des dépenses des actions de formation.

3Préparer l’adaptation professionnelle de vos salariés

Le Fond National pour l’Emploi – Formation (FNE-Formation) – Destiné en priorité aux entreprises de moins de 250 salariés, le FNE-Formation concerne les salariés les plus exposés à la perte de leur emploi, en particulier ceux ayant un faible niveau de qualification par rapport aux besoins du marché du travail sur leur bassin d’emploi. Objectif de ce dispositif de prévention : mettre à niveau les compétences de vos salariés afin de garantir leur employabilité et éviter les licenciements économiques. L’aide concerne des formations visant à l’acquisition d’un diplôme ou de qualifications reconnues par la branche ou par le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), ainsi que le financement d’un VAE ou d’un bilan de compétences.

Ce dispositif prend en charge jusqu’à 80% des dépenses liées à la formation : cabinet conseil (diagnostic préalable, études des besoins…), organisme de formation, coût d’information et sensibilisation des salariés ainsi que les frais d’hébergement, de transport ou de restauration des participants.

4Adapter les compétences d’un candidat recruté via Pôle Emploi

L’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) et la Préparation opérationnelle à l’emploi (POE). Vous avez déposé une offre d’emploi à Pôle Emploi et vous avez sélectionné un candidat ? Dans ce cas, vous pouvez bénéficier d’une aide à la formation pour votre futur salarié avant son embauche. L’objectif : adapter ou développer les compétences du demandeur d’emploi pour lui permettre d’occuper le poste proposé par votre entreprise. Dans le cadre de l’AFPR, le recrutement se fait en CDD dans la limite de 12 mois ou en contrat de professionnalisation. Dans le cadre d’une POE, le contrat est à durée indéterminée ou supérieur à 12 mois. Le coût de la formation – d’une durée de 400 heures maximum – est pris en charge par Pôle Emploi à hauteur de 5€/heure si la formation est réalisée en interne ou 8€/heure si elle est assurée par un organisme de formation externe.

Seule obligation pour bénéficier de ces aides : vous devez élaborer un plan de formation avec Pôle Emploi (objectifs et contenus pédagogiques, lieu et durée de la formation) et vous engager à recruter le demandeur d’emploi à l’issue de sa formation. Les aides versées sont plafonnées et varient entre 2000 et 3200 euros, selon la durée de formation.

Pour plus d'informations

Renseignez-vous auprès de votre agence Pôle Emploi ou sur http://www.pole-emploi.fr

5Soutenir votre plan de formation

Les aides des Conseils régionaux afin de dynamiser l’emploi local ou orienter les formations vers les métiers en tension. Par exemple, la Région Bourgogne a mis en place l’AREFE (Appui Régional à la Formation pour les Entreprises), un dispositif destiné à adapter les compétences et élever le niveau de qualification des salariés au sein des entreprises bourguignonnes.

De son côté, la Région Poitou Charentes propose les « chèques emploi dirigeants » pour favoriser l’actualisation des compétences des dirigeants d’entreprises de moins de 250 salariés. Cette aide prend en charge 50% du montant global de la formation, dans la limite de 3.000 euros.

D’autres dispositifs existent, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre Conseil régional…

Pour plus d'informations

Un site d’information gratuit sur les aides publiques aux entreprises par région.
http://www.aides-entreprises.fr/

Mots clés associés
Partagez cet article
1 commentaire
  1. Merci pour cet article très complet.

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page