Fidéliser par l’employabilité

La plupart des salariés souhaitent développer leurs compétences. En répondant à cette attente et en développant celles de vos employés, vous répondez aux exigences de votre marché, en perpétuelle évolution, et accentuez la compétitivité de votre entreprise, tout en fidélisant vos meilleurs collaborateurs.

Cultiver l’employabilité de ses collaborateurs est un atout pour une entreprise. En effet, permettre aux salariés de développer leurs compétences, les motive et ne les incite pas à partir. Au contraire, c’est souvent la preuve du dynamisme d’une entreprise attentive aux besoins de ses équipes… et cela leur donne envie de rester. Les salariés motivés ne démissionnent pas et les moyens pour les retenir ne sont pas toujours onéreux.

Identifiez vos personnes « ressource »

Les personnes « ressource » sont vos collaborateurs à potentiel. Souvent, ils détiennent un réel savoir-faire et sont considérés comme des experts. Ce sont aussi les salariés avec un certain leadership, une capacité à entraîner et à motiver les équipes. Ils sont stratégiques pour votre entreprise, vous devez les identifier et comprendre leurs besoins d’évolution.

Notre conseil

Soyez concrets avec ces profils à potentiel pour l’entreprise. Profitez d’un entretien pour leur poser des questions sur leurs ambitions professionnelles à court ou à plus long terme. Identifiez ensemble les missions les plus satisfaisantes dans leur poste, et celles qu’ils aimeraient exercer. En vous montrant à l’écoute et en sondant leur état d’esprit et leurs attentes en termes d’évolution, vous les valorisez. Par ailleurs, vous pouvez plus facilement réfléchir aux outils à mettre en œuvre pour leur permettre de progresser.

Accompagnez et formez vos équipes

Ainsi, une formation peut renforcer certaines compétences ou leur permettre d’en acquérir de nouvelles. De la gestion des stocks aux techniques de vente, en passant par la gestion de son temps, les techniques de développement personnel, de leadership, de management des équipes, rien ne doit être négligé. La formation proposée doit répondre à la fois aux souhaits d’évolution du salarié et aux besoins de développement de l’entreprise.

Laissez-leur davantage d’initiatives

Souvent la fidélisation de vos collaborateurs passe par une plus large autonomie ou plus de responsabilités. Élargissez progressivement leur périmètre et accordez-leur peu à peu plus de marges de manœuvre en déléguant, par exemple, davantage de missions. Adoptez la stratégie des écoles de management avec le « Learning by doing » : les étudiants apprennent en se mettant en situation et progressent par la pratique.

La prise d’initiatives et d’autonomie se vit au quotidien. Par exemple, vous projetez de modifier une partie de l’organisation des stocks ? Vous souhaitez faire évoluer un collaborateur à fort potentiel ? Demandez-lui de travailler sur le projet en partant d’une liste d’objectifs, mais sans trop encadrer la réalisation. Il devient ainsi force de proposition, développe de nouvelles compétences d’organisation, de faisabilité et communique avec d’autres professionnels ou collaborateurs. Autant de nouvelles activités dont il va se rendre maître. Et pour acquérir une plus grande autonomie sur ces nouvelles missions, associez-le éventuellement à un collaborateur plus expert qui pourra lui donner des conseils les premiers temps.

Offrez-leur des perspectives

Proposer de nouveaux défis à relever, des responsabilités à prendre, c’est accompagner le parcours professionnel de vos salariés en leur offrant de nouvelles perspectives. Vous devez être force de proposition, même vis-à-vis de salariés qui, a priori, ne savent pas toujours vers quoi ils veulent aller. Etre à l’initiative est, pour le salarié, la preuve que l’employeur s’intéresse à son plan de carrière.

Pensez à un détachement ou des missions transverses

Répondre aux souhaits d’un salarié qui veut évoluer dans une activité, un secteur de l’entreprise qu’il ne connaît pas c’est capter son attention. Alors n’hésitez pas à profiter d’un nouveau projet pour lui proposer d’être détaché de son poste afin d’accompagner le fameux projet en question. Rien ne vous interdit de lui proposer d’intervenir en tant qu’expert pour des missions transverses au sein de l’entreprise.

Pensez « évolution horizontale »

Vous le savez bien, l’évolution d’un salarié peut se faire de manière verticale mais être aussi transversale. Le collaborateur acquiert d’autres capacités, il accroît son champ de compétences. La mobilité horizontale permet de former à des fonctions différentes et est souvent un tremplin vers un poste à forte responsabilité à plus long terme. Pensez-y.

Un tel dispositif révèle aussi de la qualité de vie au sein de votre entreprise. Autre argument de fidélisation s’il en est !

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher