Détecter le bon CV dans la pile : une aiguille dans une botte de foin ?

Détecter le candidat idéal parmi des centaines de CV est un exercice difficile. Faut-il au préalable effectuer un premier tri à la main, ou avec un logiciel dédié qui permettra d’écarter d’emblée les profils inadaptés ? Est-il préférable de faire appel à un cabinet spécialisé ? Dans tous les cas, un recrutement est un investissement pour l’avenir, et prend nécessairement du temps ou de l’argent, quelle que soit la méthode choisie…

En France, 82%* des recrutements font l’objet d’offres d’emploi sur le web, générant la réception de centaines de candidatures. Cependant, 80%** des CV reçus en réponse à une annonce sont inadaptés aux attentes des recruteurs. Il est donc crucial d’avoir les bons moyens pour optimiser le tri des candidatures.

Aujourd’hui trois méthodes existent principalement, chacune ayant ses avantages et ses inconvénients…

1La méthode « manuelle », pour un tri qualitatif

Ce tri consiste à analyser les CV un par un. Pour s’organiser au mieux, la méthode la plus courante est celle dite « des 3 tas ». Commencez par identifier 3 ou 4 critères objectifs incontournables pour exercer la fonction : diplôme, formation, expérience professionnelle, domaine d’activité… Ces éléments sont présents sur votre offre d’emploi.  Ensuite, croisez ces critères avec les informations contenues sur le CV.

Répartissez votre tri en 3 piles :

  • une pour recevoir les CV « Ok / à convoquer », c’est-à-dire ceux qui remplissent parfaitement les 3 ou 4 critères sélectionnés.
  • Une autre pile de CV « En réserve / En décalage » avec ceux qui ne contiennent que 2 critères.
  • La 3ème pile concerne les CV « Négatifs / à décliner » qui ne remplissent pas du tout les critères essentiels.

À la fin de l’analyse, vous avez entre les mains les profils correspondant à votre recherche, avec lesquels vous allez pouvoir continuer le processus de recrutement. Les CV de la deuxième pile (en réserve) peuvent également être conservés, pour constituer une CV-thèque utile pour un éventuel recrutement ultérieur.

Avantages

avantages

Avec cette méthode, tous les CV reçus sont analysés, le tri est donc très qualitatif. Cela permet également de se constituer un vivier de CV pouvant servir à l’avenir.

Inconvénients

inconvenients

À partir d’une centaine de CV, cette méthode est très chronophage. Face à une abondance de candidatures, mieux vaut confier ce tri à une personne dédiée en interne, si l’organisation de l’entreprise le permet.

2Un logiciel, pour un premier tri rapide

Aujourd’hui, la plupart des grands groupes mais aussi de nombreuses PME sont équipés d’un logiciel dédié pour le tri des candidatures. Le programme passe les CV au crible en effectuant une recherche par mots-clés. Seuls les profils présentant les mots-clés ressortent en fin de recherche. Le logiciel permet ainsi d’effectuer un premier pré-tri rapide, en ne faisant ressortir que les bons profils qui seront alors ensuite analysés et triés manuellement.

Vous pouvez vous équiper en développant une solution en interne, avec Access par exemple. Vous pouvez également investir dans l’achat d’un logiciel dédié, type « CV tracker », ou bien en utilisant les logiciels fournis par les sites d’emplois en ligne, après souscription à un abonnement.

Avantages

avantages

Le tri par la machine apporte un gain de temps non négligeable. La base de données conservant les CV permet là-aussi de constituer une CV-thèque.

Inconvénients

inconvenientsCette solution est assez coûteuse (compter plusieurs milliers d’euros pour un logiciel spécialisé). Le tri effectué par la machine n’est pas sans faille. Selon la mise en page du CV, les mots-clés ne sont pas toujours détectés. Il arrive aussi que des candidats connaissent le système et inscrivent en caractères blancs sur blanc, les principaux mots-clés de l’annonce pour passer cette première étape, bien qu’ils n’aient pas le profil adéquat. Enfin, le tri automatique doit, malgré tout, être complété par un tri manuel pour affiner la sélection.

3Un cabinet de recrutement spécialisé, pour les postes-clefs

Si personne, en interne, ne peut prendre en charge la gestion du recrutement, ou si vous recrutez pour un poste complexe, sur lequel une erreur d’embauche pourrait être préjudiciable à l’entreprise, vous pouvez confier tout ou une partie du recrutement à un cabinet spécialisé.

Prenez le temps de comparer l’offre des différents cabinets et choisissez de préférence un prestataire habitué à votre domaine d’activité. Après avoir cerné les critères de sélection, le cabinet se charge de trouver les candidats adéquats. Son action peut concerner seulement le tri des CV, mais peut aller jusqu’à l’entretien et la sélection finale du collaborateur.  Là encore, à vous de choisir la formule qui convient le mieux à vos besoins.

Avantages

avantagesConfier son recrutement à un cabinet permet à l’entreprise de se concentrer sur son cœur d’activité, dégageant ainsi un gain de temps considérable. L’expérience et le professionnalisme du prestataire permettent d’obtenir une sélection très qualitative et, au final, d’embaucher un candidat répondant en tous points aux attentes de l’employeur.

Inconvénients

inconvenients

Les prestations des cabinets peuvent avoir un coût parfois élevé. À l’entreprise de juger si cet investissement est avantageux par rapport au résultat final et au temps gagné. Cependant, un mauvais recrutement effectué en interne peut coûter plus cher à l’entreprise que les honoraires versés à un cabinet spécialisé.

( sources : *IFOP – **APEC)

Mots clés associés
Partagez cet article
1 commentaire
  1. merci pour cet article clair !

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher