Comment réussir l’intégration d’un nouveau salarié ?

Article suivant

Les premiers pas dans l’entreprise sont souvent déterminants pour réussir l’intégration d’un nouveau collaborateur. Découverte de l’entreprise, rencontre avec les équipes, prise de poste, … Quelques conseils pratiques pour éviter les écueils et faire de ces premiers jours un parcours gagnant.

integration-salarie-345Préparer le poste de travail en amont.

Avant l’arrivée de votre nouveau collaborateur, assurez-vous qu’il dispose de tout le matériel nécessaire pour réaliser sa mission dans de bonnes conditions : bureau, ordinateur, identifiants informatiques, tenue de travail etc. Tout doit être prêt le jour J.

Informer ses équipes.

Rien de plus frustrant que d’apprendre à l’improviste l’arrivée d’un nouveau collègue ! Informez vos équipes en amont au cours des points hebdos, des réunions d’équipe, le cas échéant par e-mail. Pensez à donner son nom pour permettre à vos collaborateurs de l’identifier à son arrivée. Et surtout expliquez clairement la mission que vous lui confiez.

« Vos collaborateurs seront ensuite de précieux relais de proximité pour faciliter son intégration: ils seront plus enclins à lui consacrer du temps et à l’aider en cas de  difficulté. » explique Guillaume Daboville, Responsable Pédagogique et Développement Extérieur de Randstad Academy.   

Faire le tour de l’entreprise.

Ne vous précipitez pas pour mettre immédiatement votre nouveau salarié devant son poste de travail. Le jour de son arrivée, prenez le temps de lui faire visiter votre entreprise. Ce parcours lui permet déjà de bien se repérer dans les locaux (réfectoire, sanitaires, vestiaires …) et d’être présenté individuellement à ses collègues. C’est aussi l’occasion de lui communiquer en détail le règlement intérieur et les consignes de sécurité du site : plan de circulation, issues de secours, procédures d’évacuation en cas d’incendie, port des équipements de protection individuelle, etc.

Expliquer la culture de l’entreprise.

La réussite du parcours d’intégration passe aussi par de bonnes relations de travail. Sensibiliser un nouvel arrivant aux valeurs de l’entreprise permet d’éviter les incompréhensions, en particulier entre les différentes générations, les séniors et la génération Y.

« Le comportement au travail de certaines jeunes recrues peuvent énerver les collaborateurs qui sont en poste depuis longtemps et qui ont souvent une vision différente de l’Entreprise. Le jeune doit se faire à l’idée qu’il intègre une entreprise, et donc une culture particulière. C’est à lui de s’adapter à ces codes ».

Insistez sur le comportement, sensibilisez les aux règles de vie de votre entreprise. Créez ce sentiment d’appartenance pour engager une bonne ambiance de travail dès le début.  

integration-salarie-500x333Désigner un tuteur opérationnel.

Autre conseil pour multiplier les chances de succès : désignez un tuteur pour accompagner le nouveau salarié dans sa prise de poste. Le bon tuteur est en général un profil expérimenté, qui maîtrise parfaitement le poste, les outils de travail, les logiciels … avec un certain sens de la pédagogie et l’envie de transmettre.

Ce travail en binôme est le plus payant :

« Le nouveau salarié se sent rassuré de marcher dans les pas d’un « pro » qui connaît bien le « job » et qui s’est déjà constitué un réseau au sein de l’entreprise. Pour le tuteur, c’est une expérience valorisante, qui lui permet souvent de faire ses premiers pas vers le management d’équipe. »

Cette mission d’accompagnement doit se faire sur la base du volontariat et peut être intégrée par exemple dans les objectifs annuels du collaborateur-tuteur.  

Organiser des points réguliers.

La principale difficulté des premiers jours dans une entreprise est d’assimiler une quantité importante d’informations en un temps très limité. Le rôle du tuteur est de s’assurer que le nouveau salarié intègre le contenu de son poste et qu’il ose demander des explications supplémentaires.

« Faire un point à mi-parcours et en fin de tutorat permet de valider que le collaborateur a bien saisi ses missions et ce que l’entreprise attend de lui ainsi que les critères sur lesquels son travail sera évalué. »

Autant d’attentions qui permettent au collaborateur de s’intégrer efficacement et durablement dans son nouvel environnement de travail.

filet-770

Accueillir ne signifie pas forcément intégrer

Si l’accueil consiste à créer un premier contact agréable à l’arrivée d’un nouveau collaborateur, l’intégration est généralement plus longue : elle comprend la découverte de l’entreprise, la prise de poste, l’accompagnement vers l’autonomie pour garantir l’atteinte des objectifs individuels du nouvel arrivant

A propos de Randstad Academy

logo-randstad-academyRecruter, gérer, manager, communiquer : Randstad Academy propose des solutions de formation et de développement destinées à accompagner les TPE et les PME dans leur gestion des Ressources Humaines.

Mots clés associés
Partagez cet article
1 commentaire
  1. Bonjour, je suis une élève en terminale STMG (science et technologie du management et de la gestion) spécialité ressource humaine et communication.
    Pour le baccalauréat nous avons un projet a mener; je souhaiterais que vous m’assuriez que votre site soit un site fiable et ainsi me dire qui sont les auteurs de cet article afin que je puisse m’en servir pour l’examen.

    En attente de votre réponse, cordialement.

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher