Comment préparer la fusion des régimes de retraite Agirc et Arrco ?

Au 1er janvier 2019, les régimes de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO vont fusionner. À compter de ce jour, la retraite des salariés et des cadres ne dépendra plus que d’un seul régime unifié « Agirc-Arrco ». Quels impacts ces évolutions auront-elles sur votre entreprise ? Comment les anticiper et accompagner les salariés dans ce changement ?

Pourquoi la fusion des régimes ?

Pour commencer, il convient de rappeler que la réforme des régimes de retraite n’est pas une mesure isolée. Elle s’inscrit dans le prolongement de précédentes réformes de révision. Premier objectif ? La simplification. À l’heure actuelle, les caisses de retraite Agirc et Arrco fonctionnent avec un système de points dont la valeur est différente. Le regroupement des deux caisses doit permettre d’harmoniser ces règles de points. En clair : les points Arrco deviennent la base. Comme aujourd’hui 80% des assurés* (non cadres) cotisent exclusivement à l’Arrco, pour eux, la fusion ne changera rien. Pour les 20% restant (cadres) qui cotisent à l’Agirc et à l’Arrco, les points Agirc seront convertis dans la nouvelle unité (1 point AGIRC = 35% d’1 point AGIRC- ARRCO).

bon à savoir

Autre objectif de la réforme : mutualiser les ressources des régimes confrontés à des déficits. Avec une population vieillissante, la santé financière de l’Agirc était menacée. La fusion des deux régimes doit permettre d’apporter plus de stabilité.

Quel impact sur les fiches de paie ?

La distinction cadre/non cadre est amenée à disparaître au sein du nouveau régime. Quel que soit le statut de vos salariés, les points de retraite cumulés auront donc la même valeur et les deux lignes distinctives (cadre, non cadre) n’auront plus lieu d’être.

Votre logiciel de paie va donc subir des changements qu’il vous faut prévoir, qu’il s’agisse d’une mise à jour automatique ou d’un paramétrage manuel. Pensez tout d’abord à la formation de vos équipes ou gestionnaires de paie. La première étape est en effet de les informer de la réforme et de ce qu’elle va entraîner. De plus, outre les changements de process et de fonctionnement, ils seront amenés à répondre aux questions des salariés sur ce qu’implique la fusion des régimes AGIRC ARRCO. Il leur faudra donc maîtriser le sujet pour apporter des réponses claires. Pour que tout se passe dans les meilleures conditions, il faut donc bien anticiper la fusion.

Quels changements pour les salariés ? Comment répondre à leurs questions ?

En conséquence de la réforme, chaque salarié disposera d’un compte de points de retraite complémentaire unique comprenant l’ensemble des points acquis tout au long de sa carrière dans une ou plusieurs entreprises relevant du régime AGIRC-ARRCO (y compris pour les périodes antérieures au 1er janvier 2019). Grâce au système de conversion mis en place (1 pt AGIRC = 35% d’1 pt AGIRC-ARRCO), pour 80% des salariés non-cadres ARRCO, la fusion AGIRC-ARRCO ne changera pas le calcul de leurs points.

Pour les départs à la retraite à partir du 1er janvier 2019, de nouvelles conditions s’appliquent pour les salarié(e)s né(e)s à compter du 1er janvier 1957 :

bon à savoir

Pour connaître le détail du calcul des cotisations, rendez-vous sur : https://www.agirc-arrco.fr/ entreprises/gerer-les-salaries/calcul-des-cotisations/

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Le Mag'RH, le magazine RH des PME.

Randstad
Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher