Coaching professionnel : mode d’emploi

Simple effet de mode ou pratique indispensable à l’évolution de tout chef d’entreprise ? Depuis quelques années, le coaching a le vent en poupe et les cabinets spécialisés ne cessent de se multiplier. Mais si son utilité est désormais reconnue, encore faut-il en discerner les limites et les champs d’action.

Ni un psy, ni un formateur…

… Et encore moins un gourou ! En entreprise, un coach est avant tout un professionnel qui a pour mission d’accompagner une personne (souvent le dirigeant ou le manager) et de l’aider à apporter des réponses concrètes à certaines problématiques. Une prestation sur mesure, qui est censée se solder par un résultat palpable et mesurable. Bien sûr, le coaching n’est pas une science exacte et il n’existe pas non plus de formule magique, ni de pratiques standardisées.

Alors, que peut-on attendre d’un coach et comment le choisir ?

Condition sine qua non : avoir un bon « feeling », dès la première rencontre. Car, la réussite de ce partenariat repose avant tout sur une relation de confiance et une vraie complicité professionnelle.

Le coaché accepte de se mettre à nu, d’évoquer ses lacunes ou ses faiblesses. Il peut être un peu bousculé dans ses habitudes et ses convictions, et doit parfois remettre en question sa façon de travailler. Le coach, quant à lui, observe et pose les bonnes questions afin d’activer les bons leviers. Son rôle consiste d’abord à faire un diagnostic précis de la situation, à identifier les ressources et à les faire émerger. Et surtout, il n’impose rien. Inutile d’attendre de lui des solutions miracles !

C’est là le principe même du coaching : tout repose sur l’implication et l’engagement du coaché. S’il est bien guidé, s’il a les bonnes pistes de réflexion pour modifier ses pratiques et développer de nouveaux réflexes, il devient alors l’acteur principal du changement. Il suffit parfois de l’intervention d’un tiers pour trouver les solutions qui alors, sautent aux yeux !

Clarifier la vision et (re)définir les objectifs

Une entreprise est comme un navire. Il arrive parfois que ce navire ait à faire face à des tempêtes ou simplement à des changements de cap. Pour être certain de prendre la bonne direction, le capitaine a besoin de prendre du recul sur le quotidien et d’analyser sereinement la situation. C’est la fonction même du dirigeant, dont les décisions détermineront l’avenir de la société, au gré des transformations et des évolutions. C’est le cas quand l’entreprise grandit rapidement, ou intègre de nouvelles activités ou pire, quand le navire prend l’eau. Pour clarifier les objectifs et élaborer la meilleure stratégie de développement, rien de tel qu’un regard extérieur. Le coach peut alors être d’une aide précieuse pour mettre en exergue toutes les ressources dont vous disposez et actualiser les potentiels. Ainsi, vous serez plus à même d’anticiper certaines actions et de prévoir les évolutions. En un mot, un œil neuf et une analyse pointue et objective vous permettront d’avoir plus facilement une vision à long terme, pour éviter de naviguer à vue !

Optimiser la gestion du temps

Autre bienfait du coaching : apprendre à mieux s’organiser et à gérer son temps.

coaching-mot-2Pour la plupart des dirigeants, la course contre la montre est souvent le problème n°1 ! Sollicités de toutes parts, ils doivent être à la fois au four et au moulin et traiter les urgences en permanence. Difficile de garder la tête froide lorsque l’on est submergé de mails, d’appels téléphoniques, de sollicitations des collaborateurs … Or, ces interférences permanentes donnent souvent l’impression d’une perte de contrôle. Pire, elles semblent éloigner le chef d’entreprise de ses vraies fonctions de dirigeant.

En travaillant avec un coach sur une meilleure organisation, il sera plus facile de mettre les choses en perspective et de se projeter.

Améliorer le relationnel

Vous êtes en conflit avec un associé et ne parvenez pas à trouver un terrain d’entente ?

Là encore, un regard extérieur peut être salutaire pour identifier les problèmes et les hiérarchiser. Bien sûr, une séance de coaching n’est pas une psychothérapie, mais elle vous permettra d’analyser la situation sous un autre angle et donc de renouer le dialogue plus sereinement.

Il arrive aussi que certains dirigeants soient extrêmement pointus dans leur domaine, mais n’aient pas les mêmes compétences pour communiquer. Pas toujours simple en effet de prendre la parole en public, de capter l’attention, de convaincre un auditoire. Pourtant, il existe plusieurs techniques comportementales pour être à l’aise et adopter la bonne attitude face aux clients comme aux collaborateurs. Plus globalement, le coach peut vous aider à mettre en avant les traits de votre personnalité à développer pour mieux manager. Vous vous trouvez peut-être trop autoritaire ? Ou au contraire vous pensez manquer de fermeté ? Le coaching est un bon moyen de trouver la posture ad hoc, pour asseoir votre légitimité et gagner en crédibilité.

En pratique

Combien de temps ?

La durée d’une session de coaching est variable : elle peut durer de un mois à un an, selon la volonté du dirigeant et doit se dérouler si possible hors du lieu de travail. Il faut en tenir compte pour dégager du temps dans son agenda.

Combien ça coûte ?

Entre 200 et 500 € HT de l’heure, 1000 à 2000 € HT la journée, souvent au forfait. Vous avez la possibilité de bénéficier d’un crédit d’impôt formation « dirigeant ». Renseignez vous également sur les autres aides publiques (dans certains cas, le coaching peut être assimilé à de la formation).

Où s’adresser ?

Il n’existe pas de législation pour encadrer cette profession, mais deux associations professionnelles délivrent des accréditations : la SFC (Société Française de Coaching) et l’ICF (International Coaching fédération). Choisissez de préférence un professionnel accrédité, car il est soumis à un code de déontologie et régulièrement formé. Le bouche à oreille peut aussi être un bon moyen de sélection.

 

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher