Cet été, mettez votre entreprise à l’heure des grands événements sportifs

Euro 2016, Roland Garros, Jeux Olympiques… les salariés risquent de quitter plus tôt le bureau cet été et de mettre leurs objectifs entre parenthèses ! En cette période foisonnante d’événements sportifs de premier plan, mieux vaut peut-être lever le pied et lâcher du leste. Et pourquoi pas en profiter pour réinsuffler un bel esprit d’équipe dans l’entreprise ?

L’entreprise : un vrai terrain de sport

Personne ne peut nier la dimension culturelle et festive de ces grands événements. Que l’on soit un fervent supporter des Bleus ou de Roland Garros, ou au contraire totalement indifférent à tout ce remue-ménage, on ne peut passer à côté. Et c’est aussi le cas dans l’entreprise. Alors, autant en prendre son parti et accepter de perdre du terrain pour en gagner. Car finalement, n’y a t-il pas un magnifique dénominateur commun entre une compétition sportive et la vie de l’entreprise ? Une équipe, animée par une même passion et une même ambition, concentrée vers un objectif final… le parallèle est un peu facile certes, mais criant. Alors, pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour rappeler aux collaborateurs qu’ils sont à la fois les meilleurs supporters et les forces vives de la société. Sans eux, pas de résultats performants, pas de challenge gagné. Et pour atteindre ces objectifs, rien de tel que de cultiver l’esprit d’équipe et maintenir un enthousiasme fédérateur. « Tous ensemble, tous ensemble ! », le cri de guerre de la Coupe du Monde 98 s’applique parfaitement aux valeurs fondatrices de toute société.

Parier sur la communication

ev-sportifs-illusC’est donc certainement le moment de prendre la balle au bond, car en matière de communication interne, le terrain est idéal. Il est relativement simple par exemple d’organiser des paris ou un grand concours de pronostics auprès de l’ensemble des collaborateurs. Même ceux qui ne connaissent rien au football, au tennis ou à l’athlétisme peuvent se prendre au jeu et participer en équipe avec d’autres collaborateurs plus à l’aise avec ces disciplines. Cette ambiance de saine compétition entre parieurs et supporters aurait de toutes façons existé sans que l’entreprise mette son grain de sel, alors autant prendre l’initiative et en retirer les bénéfices !

On peut également pousser le parallèle encore plus loin en organisant de vraies compétitions sportives au sein même de la société, entre les différents services par exemple. Matchs de football ou de tennis, épreuves olympiques … c’est le moment de mettre la cohésion d’équipe sous le feu des projecteurs, en rappelant bien sûr à tous les concurrents, que « l’important, c’est de participer ! ». Et si vos collaborateurs rechignent à enfiler baskets et survêtements, il vous reste toujours la possibilité de miser sur une opération d’incentive. Les thématiques sportives ne manquent pas, alors pourquoi ne pas créer un challenge en interne autour de l’Euro ou des J.O. ? L’occasion rêvée de récompenser les performances des meilleurs collaborateurs.

Euro au bureau

Bien sûr, certains dispositifs beaucoup plus simples à mettre en place peuvent être envisagés. Pour mettre l’entreprise à l’heure de ces événements incontournables, inutile de couvrir les salles de réunion de drapeaux tricolores ou de photos de Rio de Janeiro ! Mais installer un téléviseur, voire un écran géant, dans un endroit stratégique, peut s’avérer un bon moyen de rassembler les équipes autour des compétitions les plus suivies. Du reste, ces quelques heures « perdues » le sont-elles vraiment ? En réalité, vos collaborateurs vous en seront reconnaissants. Cela montre l’estime que vous leur portez et la confiance que vous leur accordez, puisqu’ils s’engagent souvent tacitement à rattraper ces heures de travail. Et les moments passés ensemble devant l’écran peuvent devenir un véritable événement de groupe s’ils sont organisés et annoncés à l’avance. Cela est d’autant plus vrai pour les sociétés qui pratiquent beaucoup le télétravail. Chez Lemonway par exemple, une petite entreprise spécialisée dans le paiement sécurisé, les salariés auront la possibilité de se retrouver à nouveau et de vivre les matchs ensemble. Mieux encore, ils pourront facilement intégrer les nouveaux collaborateurs, car la société embauche régulièrement aux quatre coins du globe. C’est bien connu, les compétitions sportives sont souvent fédératrices et abolissent les frontières et la barrière de la langue !

Finalement, succomber à l’Euromania ou à la J.0.mania cet été peut donc s’avérer payant pour l’entreprise. De toutes façons, la baisse de régime et de productivité sera inévitable. Alors, autant profiter de cette période festive pour fédérer les collaborateurs. Et puis, bouder ces événements risque d’engendrer beaucoup de déception et de démotivation chez les troupes, voire même de donner une image négative de la société. Un coup dur pour la marque employeur, à l’heure où les candidats d’aujourd’hui accordent davantage d’importance au bien vivre dans l’entreprise qu’au salaire. Alors, prêt pour le coup d’envoi … ?

La petite entreprise drômoise mise sur l’orgueil national
A Tain l’Hermitage dans la Drôme, on prépare activement l’Euro. Manufêtes, une PME familiale, fabrique des articles festifs et des drapeaux tricolores depuis 4 générations. Tous les salariés espèrent bien que la France va terminer en finale de la compétition pour booster les ventes. En tous cas, voilà une entreprise qui va suivre l’événement de très près … !

 

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher