Avez-vous pensé à l’apprentissage en intérim ?

Pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes, la loi Cherpion du 28 juillet 2011 (mise en application en avril 2012) facilite les principes de l’alternance, notamment par l’apprentissage en intérim. L’objectif : favoriser l’employabilité des jeunes, et recruter les compétences dont vous aurez besoin demain.

Une PME témoigne !

Eric Cavasse

Directeur administratif et financier du Cabinet Montmirail

Quels sont les atouts décisifs de Randstad, selon vous ?

Randstad lève les points de blocage auxquels nous sommes confrontés en tant que PME : notre interlocuteur s’occupe de toute la gestion administrative, dès l’établissement du contrat d’apprentissage et tout au long du dispositif. C’est un gain de temps énorme, et c’est sécurisant.

Du CAP au Master

L’apprentissage est une formation initiale en alternance, en prise directe avec le marché du travail. Ce contrat vous permet d’accueillir un jeune de 16 à 25 ans et de le former pendant une période de 1 à 3 ans, selon le diplôme préparé Le contrat de travail de l’apprenti est particulier : il s’articule autour d’une pédagogie en alternance entre l’entreprise (formation pratique) et le centre de formation des apprentis (formation générale et théorique), validée par l’obtention d’un diplôme. Contrairement aux idées reçues, l’apprentissage ne concerne pas que les premiers niveaux de qualification : vous pouvez accueillir un jeune en CAP mais aussi un étudiant préparant un diplôme d’ingénieur ou un master.

Apprenti aujourd’hui, salarié demain !

L’apprentissage s’inscrit dans une logique d’accompagnement des jeunes dans l’emploi.

Il s’agit pour l’entreprise de former des collaborateurs à ses méthodes, son environnement de travail et sa culture d’entreprise

« Il s’agit pour l’entreprise de former des collaborateurs à ses méthodes, son environnement de travail et sa culture d’entreprise » explique Éric Thévenet, chargé du développement de l’apprentissage chez Randstad. Un véritable atout pour faciliter son intégration professionnelle, avec, à la clé, une perspective d’embauche. Ainsi, 82 % des apprentis en alternance trouvent immédiatement un emploi à l’issue de leur cursus.

Favoriser la transmission des savoir-faire !

De nombreux chefs d’entreprise ont aussi bien compris l’intérêt de l’apprentissage, en particulier pour anticiper le départ à la retraite de salariés hautement qualifiés. L’apprentissage est donc un excellent moyen de préparer les compétences de demain, en favorisant la transmission des savoir-faire et des connaissances auprès des jeunes générations. Un dispositif qui démontre aussi le rôle social de votre entreprise pour contribuer à la formation et à l’accès à l’emploi des jeunes. Autre avantage : l’apprenti n’est pas comptabilisé dans les effectifs de votre entreprise et le dispositif s’accompagne d’un allègement partiel des charges patronales.

L’apprentissage en intérim : un nouveau dispositif à saisir !

S-M-gl-B-0360-2Depuis avril 2012, la loi Cherpion vous offre la possibilité d’accueillir un apprenti en intérim. C’est une nouveauté et une réelle opportunité pour votre entreprise : vos apprentis d’aujourd’hui, sont vos collaborateurs de demain. Pour vous accompagner dans la mise en place de l’apprentissage dans votre entreprise, Randstad a développé une offre de services spécifique, destinées aux entreprises qui souhaitent profiter de ce nouveau dispositif.

Randstad a créé une équipe dédiée pour l’apprentissage intérimaire, composée de 20 experts formation répartis en régions qui accompagne nos 700 agences depuis janvier 2013.

« Randstad a créé une équipe dédiée pour l’apprentissage intérimaire, composée de 20 experts formation répartis en régions qui accompagne nos 700 agences depuis janvier 2013 » poursuit Eric Thévenet. Dès la mise en application de la loi Cherpion en avril 2012, ces experts ont formé l’ensemble du réseau Randstad au dispositif de l’apprentissage en intérim et les accompagne dans la mise en place et le suivi des contrats. Une équipe administrative se charge, en plus, de l’enregistrement des contrats et du traitement de la paie.

Randstad vous facilite l’apprentissage

Concrètement, comment ça marche ? Dans la pratique, seuls les apprentis majeurs sont sollicités, au moins dans un premier temps, sur ce type de contrat. En lien avec les centres de formation des apprentis (CFA) partenaires, Pôle Emploi et les missions locales, Randstad se charge de trouver les meilleurs profils, en appliquant son processus de recrutement certifié. Randstad s’occupe également de la gestion administrative et juridique des contrats, souvent chronophage. Libéré des contraintes administratives, vous pouvez vous concentrer sur la formation pratique de votre apprenti.

Un tutorat solide et efficace

Staf_FWAI032C-2Une fois intégré dans vos équipes, l’apprenti est parfaitement encadré. Le tutorat est assuré conjointement par deux maîtres d’apprentissage : l’un dans votre entreprise et l’autre chez Randstad. Un véritable atout pour l’apprenti et pour votre entreprise !

Très souvent, les ruptures de contrat sont dues à un déficit d’accompagnement du jeune. Ici, l’apprenti est beaucoup mieux accompagné, d’où de bien meilleures chances de réussite.

« Très souvent, les ruptures de contrat sont dues à un déficit d’accompagnement du jeune. Ici, l’apprenti est beaucoup mieux accompagné, d’où de bien meilleures chances de réussite. » souligne Eric Thévenet. Le maître d’apprentissage Randstad assure ainsi le bon déroulement du contrat par un suivi régulier de l’apprenti intérimaire. En intervenant en support du maître d’apprentissage de votre entreprise et du CFA, il favorise la réussite du parcours professionnel de l’apprenti. Une offre de service clé en main proposée par Randstad, qui vous permet de profiter pleinement et sereinement de tous les avantages de l’apprentissage en intérim. Les entrées en apprentissage ont lieu en septembre et novembre : alors …pensez-y dès maintenant !

Bon à savoir

Le bonus/malus alternants

bonus-malus-apprentissageLes entreprises de 250 salariés et plus dont le quota d’alternants est inférieur à 4 % (5 % en 2015) sont tenues de verser une contribution supplémentaire à l’apprentissage. À l’inverse, celles qui dépassent ce quota bénéficient d’une aide de l’État. Les apprentis intérimaires Randstad détachés au sein de votre entreprise entrent dans le calcul de votre quota alternants.

3 Chiffres clés

  • 419 000 contrats d'apprentissage en 2012
  • 1000 CFA (Centre de Formation d'Apprentis)
  • 20 experts Formation Randstad sur toute la France

Source DARES (Direction de l'Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques)

Mots clés associés
Partagez cet article

Envie de commenter cet article ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vérification de sécurité *

Haut de page

Inscrivez-vous à la newsletter Mag’RH ! et recevez toute l’actualité RH par email.

Loi Informatique et Libertés Ne plus afficher